A Baden-Baden (Allemagne) - Troisième

Version imprimable

Les élèvent partent jusqu'au vendredi 14 février 2014.

 Lien vers l'album

Lisez quotidiennement les nouvelles des élèves...

Journal de bord

Vendredi 14 février 2014

Les meilleures choses ont une fin...

A peine les élèves se sont faits au rythme et aux habitudes allemandes qu'il faut plier bagages et dire au revoir aux familles d'accueil.

Après avoir fait ensemble un bilan de la semaine et après une ultime heure de cours avec les Allemands, nous montons dans le car, non sans émotion, pour retraverser le Rhin et rejoindre la France.

Avec les souvenirs, il reste dans nos coeurs une profonde reconnaissance pour les familles qui nous ont si chaleureusement accueillis.

Auf Wiedersehen, Baden-Baden!

Jeudi 13 février 2014

Au programme ce matin, la projection d'un film qui nous ramène un siècle en arrière pour découvrir Baden-Baden dans ses jours glorieux, quand la haute société européenne venait passer ses étés dans la station thermale.

Après une heure de cours, nous nous rendons au Festspielhaus, la plus grande salle de concert d'Allemagne, intégrée dans l'ancienne gare de la ville. Depuis moins d'un an, un musée expérimental sur le son et la musique y a été installé. Les élèves prennent beaucoup de plaisir à se mettre dans la peau d'un chef d'orchestre, à jouer au piano avec les pieds, à essayer divers instruments et à composer à plusieurs une sorte de musique électronique. Après ces expériences assez cocasses, nous avons rendez-vous à la Stiftskirche avec les correspondants pour une célébration eucharistique bilingue.

Le prêtre retrace ensuite l'histoire de cette église à la lumière des relations franco-allemandes. L'après-midi qui s'ouvre est le dernier passé en Allemagne, mais pas le dernier avec les correspondants, puisqu'ils seront à nouveau réunis dans un mois à Paris.

Mercredi 12 février

Journée plus tranquille aujourd’hui, qui commence par un cours pour travailler le carnet de voyage, suivi de deux heures pour observer différentes matières en allemand.

Nous fêtons l’anniversaire de François, mais sans Thibaut, qui a dû rejoindre la France avant les autres et que nous regrettons bien.

Les élèves, questionnaire en main, partent ensuite à travers la ville pour y découvrir les endroits pittoresques de Baden-Baden.

L’après-midi est consacré aux activités sportives pour certains élèves.

La météo s’améliore et nous n’avons pas vu de pluie depuis plus d’un jour !

Mardi 11 février 2014

Ce matin, le rendez-vous est à 8h30... une "vraie grasse matinée" pour nos germanistes courageux.

Un car attend pour nous faire découvrir la Forêt-Noire, ses paysages et ses activités traditionnelles. Premier arrêt forcé à cause d'un accident de voiture qui vient de se produire.

Nous poursuivons notre route avec un certain retard pour rejoindre un vieux moulin restauré. Là, nous ne sommes pas au bout de nos surprises : chacun est mis à contribution, qui pour fabriquer du beurre, qui pour filer de la laine, qui pour raboter des lamelles de bois pour éclairer la maison. Avec des explications tantôt en francais, tantôt en allemand, nous finissons par comprendre comment fonctionne le moulin à aubes, qui non seulement moud le grain, mais produit aussi de l'électricité. Au milieu de tout cela, nos hôtes nous servent une soupe chaude de pommes de terre, accompagné d'un excellent pain et du beurre battu précédemment.

Nous repartons ensuite pour rejoindre un éco-musée où nous apprenons beaucoup de choses sur la facon dont les animaux de la forêt passent l'hiver.

Après avoir apercu plusieurs pistes de ski, dernière étape au Mummelsee, un lac glaciaire entouré de pins noirs et de légendes de sirènes désobéissantes.

De quoi habiter les rêves de cette nuit...

Lundi 10 février 2014

Après un week-end passé en famille et un lever assez matinal, nos chers germanistes se retrouvent aux aurores (7h45) avec Frau Pluyette et Madame Perot pour un premier bilan et le lancement du travail autour du carnet de bord.

Toujours de bonne humeur, après un mot de bienvenue de la directrice de la Klosterschule, nous poursuivons avec la visite de cette antique ville de bains, puis celle du célèbre casino, fondé en 1832 par un Français.

Nous nous réfugions ensuite à l'école pour déjeuner au chaud, avant de repartir pour découvrir les locaux de la SWR, la chaine de télévision régionale, et tous les artifices qui se cachent derrière la réalisation d'une émission.

Les correspondants attendent les élèves à la sortie du bus pour les emmener passer la soirée avec eux.

A demain pour la suite des aventures!

Samedi 8 février 2014

Notre car arrive à l'heure à la gare de Baden-Baden dans l'enthousiasme et la bonne humeur.

Les correspondants nous attendent avec leur professeur qui procède efficacement à la mise en contact des binômes franco-allemands. Les voilà embarqués dans l'aventure pour une semaine !

On ne s'inquiète pas pour eux, voyant le sourire et la gentillesse des familles d'accueil avec lesquelles ils passeront ce premier week-end.