Du Carême à Pâques 2017

Version imprimable

Depuis ses origines, l'Eglise invite les fidèles croyants à se préparer à la fête de Pâques, la plus grande fête chrétienne, celle qui donne un sens à toute notre foi, par une durée de 40 jours. Cette période si importante de l'année est plus spécifiquement consacrée à la pénitence (aux privations en général et au jeûne en particulier), à la prière et au partage.

A l'image de Jésus lui-même qui commença sa vie publique par une période de 40 jours dans le désert, nous sommes en quelque sorte appelés à aller nous aussi au désert.

Mais pourquoi faire ?

Le chiffre 40 nous en dit déjà quelque chose. Il revient régulièrement dans la Bible et provient de la symbolique des 40 semaines qui correspondent approximativement au temps d'une grossesse (9 mois). Ces 40 jours sont donc un temps de préparation pour qu'une vie nouvelle advienne. C'est la vie nouvelle du Ressuscité que nous fêtons à Pâques, bien sûr. Mais cela ne peut-être notre fête que si nous aussi, nous naissons en quelque sorte à une vie nouvelle. Il y a donc un réel enjeu de préparation, de transformation, de croissance, de maturité pour chacun de nous. En fait, cet enjeu est vrai tout au long de notre vie, mais l'Eglise, qui connaît nos faiblesses, nous donne un temps pour nous y consacrer plus spécifiquement.

Au fond, le Carême, c'est un temps pour revenir à l'essentiel. Et nous n'y parviendrons qu'en nous détachant du superflu, ce qui suppose un effort ! Et pourtant, Dieu sait qu'il y a du superflu, du luxe dans notre vie...Et qu'est-ce qui est réellement essentiel ? Qu'est-ce qu'il restera de tout ce que nous faisons, vivons ou possédons à la fin de notre vie ? Dit autrement, qu'est-ce qui est appelé à durer toujours, à ressusciter pour l'éternité ? La charité, l'amour nous dit saint Paul.

Renoncer à certaines jouissances de l'existence (nourriture, plaisirs, loisirs, etc...) libère du temps, de l'argent...Cela libère aussi l'esprit et nous rend plus disponible à l'autre. Cela nous permet ainsi en premier lieu de mieux nous tourner vers le Tout-Autre, c'est à dire vers Dieu. C'est bien lui qui est le terme et le sens de notre vie. Et cela nous aide aussi à nous tourner vers tous ceux qui nous entourent, à nous décentrer et à leur partager nos richesses en général (et nous avons tous au moins du temps à donner).

Et finalement, le Carême est un temps pour faire un pas de plus vers la vie de Dieu, vers l'éternité. C'est aussi un moment pour se libérer de servitudes (ces mauvaises habitudes qui font partie de notre quotidien) auxquelles il ne s'agit évidemment pas de revenir ensuite !

Concrètement !

Attention aux grands (ou même petits) voeux pieux théoriques. Dans la vie, il faut du concret, des choix clairs, des renoncements explicites, à notre mesure aujourd'hui: ni trop petits, ni trop gros ! Que vais-je donc décider de "faire" cette année et de tenir pendant 40 jours ?

Avant de faire des choses extraordinaires, il faut généralement commencer par décider de bien faire ce que j'ai à faire ordinairement:

- Dans ma relation à Dieu

- Dans les privations

- Dans ma relation aux autres

Enfin, vous trouverez dans le livret ci-dessous les associations que nous vous proposons d'aider cette année afin que notre ouverture de coeur s'élargisse au-delà du seul cercle de notre quotidien.

A tous, je souhaite un très bon Carême.

Qu'il soit pour vous le temps de grâce qu'il doit être.

Dieu aime ceux qui se donnent avec générosité.

Père Thierry de Lesquen, aumônier général

 Téléchargez ici le Livret du Carême 2017 de Saint-Jean de Passy