Pastorale / Vie spirituelle

C’est une chance incroyable, pour nos prépas, de pouvoir bénéficier des conseils et de l’accompagnement de notre aumônier, l’Abbé Etienne Masquelier. Avec l’Abbé Paul de Quatrebarbes, tous deux aussi vicaires à la paroisse Notre-Dame de Passy,  ils donnent à voir le Christ par leur présence et par les sacrements, au quotidien et dans tous les temps forts de la maison. L’Abbé se rend facilement disponible pour un entretien, un conseil ou simplement partager « l’apéro » !

« Prépa spi »

Dans le cadre de « Prépa Spi », heure hebdomadaire réservée dans l’emploi du temps, l’Abbé avec une équipe de jeunes professionnels et des invités « experts » invite les prépas, par petits groupes, à s’emparer des grands thèmes qui impactent la société : Travail, Entreprise, Ecologie, Responsabilité sociale, Finance. Nos prépas devront réfléchir, confronter et croiser leurs avis en puisant dans les conférences reçues, leurs expériences, les sources profanes et sacrées proposées pour rechercher la Vérité.

Quelques sujets étudiés cette année :

  • Qu’est-ce que l’homme ne peut déléguer à la machine de peur de perdre ce qui « fait » un être humain ?
  • Qu’est-ce que le juste salaire ?
  • Doit-on avoir un jour de repos commun dans une société ?
  • « Make Friday green again vs black Friday, qui a raison ?

La chapelle au cœur de Saint-Jean de Passy

Lieu de silence et de repos devant le Seigneur, la chapelle est un lieu précieux pour nos prépas pour y vivre un cœur à cœur avec Dieu.

Bien tard, je t’ai aimée, ô beauté si ancienne et si nouvelle, bien tard, je t’ai aimée !

Et voici que tu étais au-dedans, et moi au-dehors,
et c’est là que je te cherchais, et sur la grâce de ces choses que tu as faites, pauvre disgracié, je me ruais !
Tu étais avec moi et je n’étais pas avec toi ;
elles me retenaient loin de toi, ces choses qui pourtant,
si elles n’existaient pas en toi, n’existeraient pas !

Tu as appelé, tu as crié et tu as brisé ma surdité ;
tu as brillé, tu as resplendi et tu as dissipé ma cécité ;
tu as embaumé, j’ai respiré et haletant j’aspire à toi ;
j’ai goûté, et j’ai faim et j’ai soif ;
tu m’as touché et je me suis enflammé pour ta paix.

(Conf. X, xxvii, 38)